Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

"Va porter ta lumière au cœur de chaque vie !"

En ce troisième dimanche de l'Avent, les scouts et guides de France vous apportent la lumière de Bethléem 2014. La célébration a eu lieu à Valenciennes avec Notre Dame du Saint Cordon.

le Dimanche 14 déc 2014

Ce dimanche 14 décembre 2014 devant le parvis de Notre Dame à Valenciennes, une foule de chemises et de foulards se rassemble autour de la statue de Notre Dame de Saint Cordon. Ils sont scouts et guides de France, scouts unitaires, guides et scouts d’Europe… de différents groupes du diocèse.

 

Les jeunes attendent l’arrivée de la lumière de Bethléem qu’une délégation scoute est allée chercher ce matin à Paris (la lumière a quitté la grotte de la nativité à Bethléem la semaine dernière).

 

A l’arrivée de la lumière, la voilà qui se propage entre les mains des scouts et de leur famille pour accompagner la statue de la Vierge jusqu’à l’église Saint Géry.

 

Aux abords de la place d’Armes et son cœur de ville, les scouts distribuent aux passants la lumière en même temps qu’une invitation : venir fêter la naissance de Jésus à Noël avec les heures et lieux des églises du valenciennois.

 

C’est notre vicaire général, l’abbé Emmanuel Canart, qui accueille la lumière dans l’église Saint Géry, entouré de différents prêtres dont les abbés Denis, Mathieu et Eric et de diacres. La lumière se propage ensuite dans toute l’église entre les mains des scouts qui donnent à l’assemblée des lumignons qu’ils ont confectionnés.

 

Lors de son homélie, l’abbé Emmanuel rappelle aux scouts qu’ils sont aussi désignés par le terme d’« Eclaireurs », particulièrement approprié aujourd’hui avec l’arrivée de la lumière de Bethléem. Il exhorte les jeunes scouts et guides à l’être davantage en portant la lumière là où ils vivent : dans leur famille, à l’école, dans leurs loisirs…

 

L’abbé Emmanuel ponctue son homélie en citant le père Sevin (celui qui a promu la méthode scoute de Baden Powell en France) qui indique comment être un éclaireur en action en apportant la lumière tous les jours à notre monde.

 

  1. Etre éclaireur, c’est donner de la joie. Une joie profonde qui rayonne en imposant à tous son sourire. Une joie de toutes les minutes. Les jeunes du XXIème siècle en ont tellement besoin !
    Dans une prière, la demande formulée à Jésus est de nous donner un cœur « qui ne savoure pas les tristesses ». Etre un guetteur, c’est être plus fasciné par les lueurs de jour qui viennent que par les ténèbres.
  2. Pour apporter la lumière, demandons au Seigneur d’être jeune et de le demeurer. « Tout aimer, ne rien haïr et surtout ne pas vieillir ». Etre jeune, signifie garder notre capacité d’émerveillement, comme un enfant.
    Vivons et retenons les moments « cathédralesques » de nos vies et non pas les « nazes » comme on entend parfois.
     

Les jeunes farfadets ont ensuite rejoint l’assemblée après avoir réfléchi aussi sur le signe de la lumière qu’est Jésus fils de Dieu, tout petit bébé dans la crèche.

 

La messe s’achève autour d’un chocolat chaud préparé avec soin par le groupe de Valenciennes.

 

A nous maintenant, enfants, parents et grands parents, forts de l’eucharistie et de la lumière de la paix entre nos mains de la diffuser autour de nous.

Article publié par Anne- Fleur • Publié Lundi 15 décembre 2014 • 1614 visites

Haut de page