Les scouts de Bellaing à la lumière de Bethléem

Depuis 1985 a lieu l’événement scout de la lumière de Bethléem. Il se déroule chaque année le 3ème dimanche de l’Avent.

La lumière de Bethléem ?

Ce sont les scouts autrichiens qui ont instauré ce rendez vous du mouvement scout devenu immanquable.

La lumière de la Paix de Bethléem est une petite flamme d’abord allumée dans un lieu où la paix est fragile, mais c’est là où Jésus est né, à Bethléem. Elle est allumée précisément dans la grotte de la nativité de Jésus.

Ainsi, elle porte en elle les espoirs de paix si précieuse en ces temps compliqués pour notre monde.

Le seul réseau mondial capable de relever le défi de sa diffusion est le scoutisme : des délégations venues du monde entier convergent vers Vienne pour la ramener ensuite dans leur pays.

Des célébrations oeucuméniques sont organisées pour son accueil.

Pour nous, elle arrive en France en passant d’abord par Strasbourg. Puis la lumière de la paix se propage durant tout ce dimanche de la Joie et au delà dans la France entière.

Pour notre territoire HAC (Hainaut Avesnois Cambrésis) et pour cette année 2018, c'est le groupe de Douai qui organise l’accueil de la lumière de Bethléem dans notre diocèse.

La course pour les chrétiens d’Orient

Auparavant, l’après midi a déjà commencé avec la course pour les Chrétiens d’Orient à l’institution Saint Jean.

Chaque jeune, chef et cheftaine, parent ou ami sont invités à venir courir pour soutenir le projet des associations partenaires en faveur de nos frères et soeurs chrétiens d’Orient.

Pour que la sensibilisation soit associée à une action concrète de soutien, chacun des participants a recherché des “sponsors” qui se sont engagés à remettre aux jeunes coureurs une somme d’argent par kilomètre parcouru (don libre).

A chaque km, et grâce à leurs efforts, ce sont autant d’euros gagnés au profit des chrétiens d’Orient ! C'est 808 km qui ont été parcourus ce qui correspond à 3755 € de promesses de dons : bravo à eux.

La rencontre du mouvement Scout avec Monseigneur

Monseigneur Vincent Dollmann est venu à la rencontre de tous les groupes scouts (Scouts et Guides de France, Scouts d’Europe et Scouts Unitaires de France) de notre diocèse de Cambrai pour partager avec eux ce moment de fête et de paix.

Avant la célébration de l’eucharistie, un temps de partage et de questions/réponses a lieu entre Monseigneur et les scouts, rassemblés dans l'amphithéâtre Soeur Emmanuelle de l’institution Saint Jean.

Monseigneur Dollmann interroge les jeunes sur ce que le scoutisme leur permet de vivre comme engagement dans l’église et dans la société.

La course pour les chrétiens d’Orient est d’ores et déjà une partie de la réponse. Les jeunes osent se lever et s’engager pour un monde meilleur.

Comme le dit Baden Powell, fondateur du Scoutisme « Essayez de laisser ce monde un peu meilleur qu’il ne l’était quand vous y êtes venus », cette parole de Baden-Powell a une saveur d’Évangile.

Le mouvement scout permet aussi à certains jeunes ou chefs de susciter ou de réveiller leur foi. Cela offre à certains l’opportunité de se mettre en chemin vers un sacrement, comme le baptême, l’eucharistie ou la confirmation…

La célébration eucharistique

Après ce moment de questions réponses avec l’évêque, l’accueil de la lumière a lieu dans la cour de l’institution. Au son de la cornemuse, la délégation de Douai apporte solennellement la lumière.

Ensuite, chacun se met en route vers l’église Notre Dame où la célébration commence dans une église comble.

Lors de l’Evangile, Monseigneur insiste sur la question posée par la foule à Saint Jean Baptiste. Question qui est adressée à nous aujourd’hui, jeunes et chefs scouts du XXIème siècle. “Que devons-nous faire ?”.

Pour suivre le Christ, il est bon de s’ajuster aux autres et à Dieu. Nous sommes tous appelés à devenir des citoyens responsables et engagés envers notre prochain, en gardant comme axe principal l’amour et la joie du Christ.

Un beau programme où Jésus nous encourage à plus d’humanité, de fraternité, de justice, de générosité, de solidarité et de paix. Tout ce qui fait le scoutisme en somme.

Jeunes et adultes du mouvement scouts, nous sommes tous envoyés pour être des éclaireurs de paix.

A l’issue de cette très belle célébration, chacun, fortifié par l’eucharistie et la parole du Christ, est reparti avec la lumière de Bethléem.

Tous, scouts et guides, sommes prêts à transmettre la lumière de Bethléem à ceux qui la demandent et à ceux qui en ont besoin. Car la Paix est comme cette flamme, loin d'être divisée, elle grandit et se renforce dès qu'on la partage.

Article publié par Anne- Fleur • Publié le Lundi 17 décembre 2018 • 192 visites

keyboard_arrow_up